LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX COMORES:
le temps de l'action
Répondre au changement climatique c'est mettre en œuvre les stratégies d'adaptation et renforcer les capacités des acteurs locaux
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
PlayPause
Slider
AMCC-logoFR-square

L’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique (AMCC) a été créée par l’Union européenne (UE) en 2007 en vue de renforcer le dialogue et la coopération avec les pays en développement, en particulier les pays les moins avancés (PMA) et les petits États insulaires en développement (PEID).

Elle appuie 51 programmes à travers le monde et est active dans 38 pays, 8 régions et sous-régions et à l’échelle mondiale. L’Alliance aide également ces pays à participer à l’effort mondial d’atténuation du changement climatique lorsque cela peut apporter une contribution à leurs objectifs de réduction de la pauvreté. En 2014, l’AMCC est entrée dans une nouvelle phase avec le lancement de l’initiative phare AMCC+, dans le contexte du nouveau cadre financier pluriannuel 2014-2020 de la Commission européenne.

Au niveau des Comores, le pays a eu accès à ce programme à travers la signature de la Convention de financement signée par l’UE en août 2013 et mise en œuvre en juillet 2014.

A travers la mise en œuvre de ses activités, l’AMCC renforce les capacités techniques et matérielles des parties prenantes, notamment les institutions nationales gestionnaires des données climatiques, environnementales et socioéconomiques ainsi que celles responsables de la planification, pour les rendre autonomes dans l’exercice de leurs fonctions. Il s’agit de la Direction Générale de l’Environnement et des forêts à travers son bras technique (Département SIG), la Direction Nationale de la Météorologie (DNM), la Direction Générale de la Sécurité Civile (DGSC) à travers son bras technique la Cellule d’Analyse et de Traitement de l’Information (CATI), le Centre National de la Documentation et de la Recherche Scientifique (CNDRS), l’Institut National de Recherche en Agriculture Pêche et Environnement (INRAPE), la Direction de l’Aménagement du territoire et de l’Urbanisme, Commissariat Général au Plan (CGP), l’Université des Comores à travers l’herbier national et le laboratoire de Géomantique et l’Institut National de Statistiques et d’Etudes Economiques et Démographiques (INSEED).

Cette logique d’implication et de renforcement des capacités de ces institutions gestionnaires de données, vise à développer de meilleures synergies et complémentarités pour combler le déficit et le cloisonnement de l’information sur la thématique du changement climatique.

D’autre part, le programme AMCC travaille avec les responsables des politiques sectorielles sur les questions d’intégration du CC, avec les Communes ainsi qu’avec les ONG pour le renforcement des capacités techniques et de mise en œuvre d’actions concrètes de résilience des systèmes naturels et humains.

Au cours du programme, l’accent sera mis, entre autres, sur une communication promotionnelle et opérationnelle sur les enjeux du CC avec la mise en œuvre d’une campagne de visibilité sur l’ensemble du territoire national pour toucher toute la population à travers la télévision, la radio, les journaux, les milieux scolaires et des conférences débats participatives.

4 missions complémentaires

1

Protection de l'environnement

La protection de l’environnement permet de lutter efficacement contre les impacts du changement climatique face auxquels notre pays est particulièrement […]

2

Gestion des banques de données

L’information géographique est étroitement liée au renforcement de la résilience face aux impacts du changement climatique.  L’actualisation de la base […]

3

Sensibilisation et
éducation

Disposer de base de données fiables et à jours est primordial. Avoir toutes les connaissances et savoirs nécessaires pour le […]

4

Renforcement des
capacités

Pour que les acteurs puissent acquérir des compétences satisfaisantes, en matière de changement climatique, ils ont besoin d’être renforcées. Cela […]

Activités

  • 1

    Actualisation des données cartographiques -

    Afin d’actualiser les données cartographiques, l’AMCC a lancé une campagne de couverture photographique aérienne de haute définition qui permet de mettre à jour l’ensemble des bases de données et de disposer d’un système d’information géographique -SIG- fiable. Les photographies en haute définition couvrent la Grande Comore, Anjouan et Mohéli.

  • 2

    Capitalisation et partage des expériences et données dans le domaine du changement climatique -

    Capitalisation et partage des expériences et données dans le domaine du changement climatique, y compris la production de guides et lignes directrices sur les bonnes pratiques, approches et technologies adaptées au contexte local ; le renforcement des centres de documentation nationaux; et la mise en place d’un centre d’échange/réseau au niveau de la DGE et de l’Université.

  • 3

    Information et sensibilisation sur le changement climatique -

    L’AMCC met en œuvre une stratégie de communication et plaidoyer pour promouvoir la connaissance et la prise en compte du changement climatique au sein des institutions gouvernementales, auprès des organisations de la société civile, du secteur privé et du secteur éducatif ainsi qu’auprès de la population comorienne.

  • 4

    Production d’outils et partage d’informations géographiques relatives au changement climatique -

    L’acquisition et l’actualisation de données cartographique ne suffit pas. Il faut le partager. Cela implique une production d’outils et partage d’informations géographiques relatives au changement climatique entre autre :
    – La création d’une base de données SIG (système d’information géographique) nationale
    – Le développement de cartes de vulnérabilité
    – Le partage de données et mise à disposition des décideurs pour l’aide à la décision
    – La formation des utilisateurs SIG
    – Le système de suivi
    – Des appuis techniques et matériels aux Services gestionnaires de données climatiques, socio-économiques, environnementales et de la planification au niveau national (Cellule d’Analyse et Traitement de l’Information de la Direction Générale de la Sécurité Civile, Département SIG de la Direction Générale de l’Environnement et des Forêts (DGEF), Direction de l’aménagement du Territoire et de l’Urbanisme, Direction nationale de la Météorologie, le Centre National de Documentation et de Recherche Scientifique, l’Institut National pour la Recherche sur l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement, l’Institut National de Statistiques et d’Etudes Economiques et Démographiques, l’Herbier et le laboratoire de géomatique de l’Université des Comores.

  • 5

    Renforcement de la planification et coordination intersectorielle -

    Renforcement de la planification et coordination intersectorielle nationale sur les aspects du changement climatique, y compris la structuration d’un groupe de travail sur le changement climatique; et l’amélioration des systèmes nationaux de suivi, reporting et planification des actions liées au changement climatique

  • 6

    Renforcement des mécanismes d’intégration du changement climatique -

    Renforcement des mécanismes d’intégration du changement climatique dans les secteurs «transports» et «prévention et gestion des risques naturels et climatiques», notamment par une évaluation des politiques, législations, réglementations, stratégies et plans; une évaluation des impacts économiques du changement climatique; une évaluation environnementale stratégique (EES) du secteur des transports comprenant les aspects liés au climat; la formulation de propositions d’intégration du changement climatique, y compris dans les systèmes de budgétisation et de suivi ; et la production de guides et de lignes directrices pour les deux secteurs concernés ;

Bibliothèques

Afin de mieux saisir la réalité et l'urgence de se préparer face aux impacts du changement climatique, nous mettons à votre disposition des bibliothèques d'information.

Retrouvez la famille Mchangama sur la chaîne AMCC Comoros

ACTUALITES

Enseignants et changement climatique

En partenariat avec l’Université des Comores, l’Alliance Mondiale contre le Changement Climatique a tenu une formation de deux jours sur le thème de « l’intégration, la planification et l’adaptation au changement climatique » Cet atelier de formation a réuni les enseignants du primaire et du secondaire venus sensibiliser les élèves sur les aléas du changement climatique.

La première unité de dessalement solaire de l’océan Indien lancée à Rodrigues

Rodrigues (Maurice), 3 juillet 2018 Rodrigues s’est encore rapprochée de son objectif de devenir une ile écologique avec l’inauguration d’une unité de dessalement solaire à Caverne Bouteille. Dans le cadre du programme ENERGIES, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la Commission de l’océan Indien, la première unité de ce genre de l’océan …

La première unité de dessalement solaire de l’océan Indien lancée à Rodrigues Lire plus »

Priorité à l'intégration du changement climatique, une formation de choc!

Le changement climatique est devenu un des plus grands défis environnementaux auquels l’Union des Comores est confrontée au regard de son incidence sur les perspectives de développement du pays. Il est intrinsèquement lié à tous les secteurs du développement. Aussi, c’est dans ce contexte qu’avec l’appui du Programme de l’Alliance Mondiale Contre le Changement Climatique …

Priorité à l'intégration du changement climatique, une formation de choc! Lire plus »

L'évolution du climat aux Comores

Une situation météorologique d’urgence vient d’être mis en évidence aux Comores où l’on assiste à une brusque augmentation des températures doublée d’une diminution des pluies.

L’impact des changements climatiques sur la pêche

En 2010, El Nino a eu pour effet de réduire presque à zéro les captures de thons. La hausse de la température de l’Océan, particulièrement sur la bande de l’équateur, aura pour conséquence le déplacement des routes migratoires vers le sud, et aussi de réduire en termes absolus la présence des poissons pélagiques dans les …

L’impact des changements climatiques sur la pêche Lire plus »

Agriculture et changements climatiques

L’Agriculture est l’un des secteurs le plus vulnérable aux changements climatiques. On parle ici de l’Agriculture « A ». Ce qui englobe implicitement l’élevage. Le sol, l’eau, l’air, le climat sont les éléments fondamentaux de l’Agriculture. Or elle est la base économique de notre planète. La détérioration des sols, la pollution de l’eau et de …

Agriculture et changements climatiques Lire plus »

Outils de formation

L’AMCC Comores met gratuitement à votre disposition des outils de formation qui ont été développés pour les ateliers régionaux sur l’intégration du changement climatique.
Ils peuvent être utilisés pour toute campagne et ateliers de sensibilisation et de formation.

Dans la mise en œuvre de ses activités, l’AMCC renforce en effet les capacités techniques et matérielles des parties prenantes, notamment les institutions nationales œuvrant dans la gestion des données climatiques, environnementales et socioéconomiques.

Notre objectif est d’impliquer et de renforcer les capacités des organismes gestionnaires de données relatives aux changements climatiques. Cela permet également de développer de meilleures synergies et complémentarités entre les acteurs concernés.

Sur la page suivante, vous trouverez
– des outils de formation pour organiser des ateliers de sensibilisation sur l’intégration du changement climatique dans les stratégies nationales
– une serie de liens vers des vidéos sur le changement climatique

Les bureaux de l'AMCC-Comores se trouvent à l'ex-CEFADER à Mdé
à quelques minutes de la mosquée d'Iconi

CONTACT

   Nous sommes à votre disposition

Form